Comment augmenter mon énergie et mon immunité ?

Ce sont deux sujets qui parlent à beaucoup de monde présentement tant l’immunité que le manque d’énergie.

Selon moi, la cause # 1 d’une faible énergie est de ne pas être nourrit énergétiquement, c’est-à-dire de ne pas faire les choses que nous aimons… Alors si vous manquez d’énergie, commencez par vous demander « Est-ce que je fais ce qui me rend heureux ? » et/ou « Qui ou qu’est-ce qui draine mon énergie ? ». C’est une petite réflexion à faire !

Mon objectif dans cet article est plutôt de voir qu’est-ce que je peux faire physiquement pour m’aider à avoir plus d’énergie et une meilleure immunité. Car s’il est bien nourri, mon corps physique va aussi nourrir mes corps émotionnels et spirituels (énergétiques).

En s’en va vers l’hiver… nos taux de vitamine D baisse, on a tendance à grignoter plus et à moins bouger… et, disons-le, on est confiné depuis TROP longtemps 😉 … tous des facteurs qui jouent sur notre immunité et sur notre vitalité.

Un grand dénominateur commun entre ces deux problématique est notre consommation de sucre raffiné… pas question de glucides complexes qu’on trouve dans les aliments entiers, ni du sucre naturel des fruits ou du miel en quantité raisonnable, mais bien des aliments transformés (bonbon, viennoiseries, mets préparés, boissons gazeuses, sucres ajoutés, etc.).

Très brièvement, la consommation de sucre raffiné est un stress pour l’organisme qui va déclencher une série de réactions hormonales dans l’organisme dont la sécrétion des hormones du stress (cortisol, adrénaline, noradrénaline), ce qui, dans un laps de temps plus ou moins long, épuise l’organisme et amène une fatigue généralisée.

*L’accoutumance au sucre va aussi déclencher chez plusieurs individus des crises d’agressivité, de colère, d’anxiété, de mal-être et de dépression… cela peut même aller jusqu’aux idées suicidaires et à la schizophrénie.

Certaines personnes vont prendre des antidépresseurs une bonne partie de leur vie alors que de supprimer le sucre de leur alimentation pourrait être la cause primaire ou à tout le moins grandement les aider… L’évitement du sucre est, selon moi, une des premières choses à faire si vous êtes atteint de l’un ou l’autre de ces symptômes.

Au niveau immunitaire, je vous parle d’une étude qui en dit long !

Ce sont les chercheurs de l’Université de Loma Linda en Californie qui ont démontré qu’après seulement 5 minutes de la prise de l’équivalent de 8 morceaux de sucre (une cannette de coca de 355 ml ou une poignée de bonbons d’halloween) la capacité des phagocytes (types de globules blancs qui mangent les agents pathogènes) diminuait de 35% pendant plusieurs heures et que si on augmentait la consommation à 24 morceaux de sucres (1 litre de coca ou un petit banana split), cela réduisait cette capacité de 97 % !!!

En plus, le sucre produit un effet double, car en plus de neutraliser carrément le système immunitaire, les sucres rapides sont utilisés comme combustibles par les virus et les bactéries ce qui accélère leur multiplication.

On sait aussi que le sucre favorise le syndrome métabolique qui regroupe 5 facteurs :

  1. Excès de poids (obésité abdominale)
  2. Hyperglycémie à jeun
  3. Hypertension
  4. Taux de triglycérides élevés
  5. Faible taux de HDL (bon gras)

Justement on se rend compte que ces 5 facteurs aggravent les symptômes chez les gens atteints de la COVID et favorisent même les décès.

En plus, le sucre nous entraine vraiment dans un cercle vicieux ! Ceux qui sont pris de rage de sucre (communément appelés les bibittes à sucre 😉) savent très bien à quel point c’est comme une drogue DURE !

Je vous donne mes 3 trucs pour prendre le dessus sur cette accoutumance :

  1. Goût sucre = manque de minéraux. Le sucre acidifie l’organisme alors que les minéraux vont augmenter l’alcalinité et ainsi nourrir et calmer le système nerveux. De plus, l’énergie que l’organisme aurait prise pour rééquilibrer son PH pourra servir à vous défendre efficacement contre diverses agressions (virus, bactérie, stress, etc.).

Donc, immédiatement après les repas, il est bénéfique de prendre une boisson reminéralisante :  tisanes de prêle, de framboisier, d’ortie ou autres. Il est aussi possible d’ajouter quelques gouttes de PH concentré ou une pipette de chlorophylle à votre eau…

La chlorophylle va agir sur l’ensemble de l’organisme. Riche en magnésium, elle va aider à alcaliniser votre organisme, nourrir et calmer vos muscles, dont celui du cœur, faire une détoxification douce dans votre organisme, nourrir la formule sanguine et va travailler au niveau de la mitochondrie cellulaire pour vous redonner de l’énergie, etc.

  • Se brosser les dents immédiatement après le repas peut définitivement freiner votre envie de sucre.
  • Faire une série de lentes et profondes respirations apporte de l’oxygène en profondeur à l’organisme et va aussi alcaliniser le système.

3 jours !!! Comme nos bactéries intestinales sont directement reliées à notre type d’alimentation, vous n’avez besoin que de 3 jours pour changer vos bactéries intestinales qui sont les grandes responsables de vos rages de sucre et ne pour ne plus avoir de rage intense… Bon, idéalement il faut quand même continuer au-delà de ces 3 jours😉

L’idéal serait de bannir complètement les sucres ajoutés, mais que c’est bon, je le sais 😉 Au moins, de faire une cure sans sucre pendant une semaine à quelques reprises dans l’année aide l’organisme à reprendre le dessus.

Si vous êtes une bibitte à sucre et que vous ne me croyez pas trop, essayez-le !  3 jours ce n’est pas long et venez me dire si ça l’a marché ! Les sceptiques seront confondus 😉.

Donc si vous voulez vraiment agir concrètement pour vous immuniser contre n’importe quel virus et agents pathogènes, GOGOGO changez vos bactéries intestinales !!!

Le corps humain est HOT au-delà de ce que l’on peut s’imaginer…  Mais il faut lui donner la chance de nous le démontrer !

Il y a plein d’autres trucs à faire pour vous aider tant pour l’immunité que pour l’énergie, donc si c’est une problématique pour vous, il est possible de prendre un rdv en ligne avec moi afin que nous ciblons le meilleur traitement adapté à la personne unique que vous êtes.

À votre santé !

Elisabeth 🙂

* Sources : Livres « Le mal du sucre » de Danièle Starenkyj et « Si les glandes m’étaient contées » de Yvan Labelle, n.d.

Pour visionner ma vidéo à ce sujet :

Sur Facebook : https://www.facebook.com/naturopathEli/videos/208484440769100

Sur Youtube : https://youtu.be/fo26O3mNPLU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.