Dépression : ouvrir la porte des médecines naturelles

Selon les données fournies par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ), dans les premiers mois du confinement, 400 000 personnes se sont fait prescrire des antidépresseurs. Et ce chiffre n’inclut pas les réclamations faites chez les assureurs privés, ni même ce deuxième confinement…

Ce serait une augmentation deux fois plus élevée en 2020 que pendant les quinze dernières années au Québec.

Troublant n’est-ce pas ?

Il faut savoir que les antidépresseurs ont aussi des effets secondaires à ne pas négliger. La liste est longue, mais deux attirent particulièrement mon attention :

  • Les antidépresseurs augmenteraient le risque de récidive de la dépression.
  • La Food and Drug Administration américaine (FDA) a fait des mises en garde car, les antidépresseurs pourraientt augmenter les idées suicidaires et les suicides.

Mon objectif n’est pas de faire le procès des antidépresseurs, mais de vous dire comment la naturopathie offre des alternatives efficaces à ne pas sous-estimer!!!

Mode de fonctionnement d’un produit naturel versus pharmaceutique

Il est intéressant de comprendre les différences entre un médicament et un produit de santé naturel.

Bien qu’il ne soit pas indiqué contre la dépression mais plutôt comme analgésique, pour l’exemple, je vous parle de l’extrait d’écorce de saule blanc dont le principe actif est utilisé pour fabriquer l’aspirine… C’est un exemple connu et facile à comprendre.

AspirineÉcorce de Saule blanc
acide acétylsalicylique = *principe actif à l’état pur = molécule synthétique fabriquée en laboratoire.*Principe actif = Salicine = convertie en acide salicylique par le foie, selon ses besoins.
Ne contient pas d’éléments modérateurs, donc très irritant et agressif pour les tissus.

Le principe actif prit isolément, est considéré comme un poison par l’organisme. De ce fait, pour un comprimé de 500 mg d’aspirine, environ seulement 50 mg passeront dans le sang, car la majorité sera neutralisée par le foie et éliminée par les reins.
Contient des éléments modérateurs qui favorisent une absorption tout en douceur par l’organisme. Grâce à cet effet “modérateur”, il suffit de 10 fois moins de principes actifs que dans le médicament pharmaceutique pour avoir des effets similaires.
Effets secondaires divers, dont irritation gastrique, saignement possible au niveau du tube digestif, ralentissement des fonctions hépatique et rénale, acouphènes, etc.Pas ou très peu d’effets secondaires.
Par contre, par prudence, on suivra les mêmes contre-indications que pour le médicament.
*Le principe actif est est une molécule active très puissante qui renferment des propriétés thérapeutiques. Prit isolément, le principe actif est si puissant et agressif qu’il est considéré comme un poison.

Donc, c’est un peu ça la différence entre le médicament et le produit de santé naturel.

Mais il faut savoir que, dans le cas précis de la dépression, le médicament tout comme le produit naturel sert de support temporaire à un problème qui doit être temporaire.

Il faut aussi et surtout travailler la cause profonde (émotionnelle) qui provient de  :

  • Environnement immédiat (milieu vie, milieu travail, relations, habitudes de vie, alimentation, etc.)
  • Croyances limitantes (ex. croyance de ne pas suffire, de ne pas être à sa place, de ne pas être aimé, etc.) qui proviennent de très loin parfois, mais qui vous empêche de vivre pleinement.

Il faut aller à la source du problème, sinon, le médicament masque les symptômes, mais ne règle pas le problème qui risque de revenir de plus bel… un jour ou l’autre.

C’est certainement pour cette raison qu’on retrouve « augmentation des risques de récidive » sous les effets secondaires des antidépresseurs… car le médicament ne va pas à la racine du mal-être.

Évidemment, je ne suggère aucun produit ici, car même si je vous dirais par exemple, que le Millepertuis est très efficace pour la dépression ainsi que pour calmer le monde des pensées, c’est vrai, mais il y a aussi tellement d’interactions possibles et il y a aussi tellement d’autres possibilités que ce n’est peut-être pas le bon traitement pour vous… et encore une fois, je me répète, un produit à lui seul ne suffit pas !

Si vous avez une dépression établie ou que vous n’allez pas bien et que vous ne savez pas par où commencer, je vous invite à prendre un rdv en ligne avec moi et il me fera un grand plaisir de cheminer avec vous vers plus de mieux-être.

Dans tous les cas, aujourd’hui, mon objectif est de vous dire qu’il y a toujours des solutions, et, en ce sens, les médecines hollistiques ouvrent toutes grandes les portes si vous êtes prêt à y faire incursion !

Au plaisir !

Elisabeth😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.