Pourquoi voudrions-nous davantage polluer nos maisons ??

Tout le monde veut une bonne santé. Aujourd’hui, nous sommes de plus en plus conscient des facteurs qui mènent à une bonne santé, mais nous n’avons jamais été aussi malade dû aux mode et habitudes de vie modernes.

La respiration est une grande clé de santé tant physique que mentale, mais nous pensons trop peu à l’importance de la qualité de l’air intérieur de nos demeures qui est jusqu’à 20 fois plus pollué que l’air extérieur. Considérant qu’on passe en général plus de temps à l’intérieur qu’à l’extérieur, je suis découragée de voir ces chiffres

Selon le site prochainephase.com d’où je tire ce graphique, en 2022, c’est un marché de 85,1 𝐦𝐢𝐥𝐥𝐢𝐚𝐫𝐝𝐬 de $$$ pour les compagnies de parfumerie !!!

C’es ÉNORME 85,1 𝐦𝐢𝐥𝐥𝐢𝐚𝐫𝐝𝐬 de $$$. Ça veut dire que collectivement, nous encourageons totalement les compagnies qui fabriquent du POISON pour nos cellules.

Et oui, loin d’être les parfums de l’époque de l’Antiquité fabriqués à partir de résines aromatiques, d’essences de fleur, d’herbes, d’épices, de même que d’autres ingrédients naturels, les parfums « modernes » sont des composés chimiques complexes fabriqués à partir de plusieurs dérivés du pétrole (95 %), comme le benzène, l’aldéhyde et le formaldéhyde qui sont classés comme étant hautement cancérogènes par L’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Mais pourquoi donc cette même OMS qui a classé 𝗹𝗮 𝗽𝗼𝗹𝗹𝘂𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗶𝗻𝘁𝗲́𝗿𝗶𝗲𝘂𝗿𝗲 𝗽𝗮𝗿𝗺𝗶 𝗹𝗲𝘀 𝗰𝗶𝗻𝗾 𝗽𝗹𝘂𝘀 𝗴𝗿𝗮𝗻𝗱𝘀 𝗿𝗶𝘀𝗾𝘂𝗲𝘀 𝗲𝗻𝘃𝗶𝗿𝗼𝗻𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁𝗮𝘂𝘅 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗹𝗮 𝘀𝗮𝗻𝘁𝗲́ 𝗽𝘂𝗯𝗹𝗶𝗾𝘂𝗲 accepte encore la vente de tels produits et surtout pourquoi les gens ne sont pas mieux informés ? Est-ce parce que c’est trop lucratif pour qu’on s’y attaque, que l’information est trop peu accessible ou parce que les consommateurs ne veulent pas savoir.

Après tout, ce qu’on ne sait pas ne nous fait pas mal ?? Du moins, c’est ce que le diction dit…

Selon L’Association pour la santé environnementale du Québec, dans une liste d’ingrédients, la seule appellation de « parfum » peut contenir de 100 à 800 produits chimiques différents.

Et toi, en mets-tu du parfum?

La réponse à cette question est souvent « Non, je n’en mets pas de parfum », mais penses-y, du parfum il y en a dans plusieurs produits d’utilisation courante :  

Parfums corporels, parfum d’ambiance, shampoings, revitalisants, fixatifs, savons, lotions et crèmes de toutes sortes, gel à raser, anti sudorifiques, produits d’entretien ménagers, savons à vaisselle, savons à linge et assouplissants, aérosol divers, chandelles parfumées, certains sacs à ordures, certaines couches et lingettes pour bébé, etc.

D’autant plus que tous ces produits s’additionnent et, au final, nous sommes exposés à un nombre sans cesse grandissant de produits chimiques qui augmente notre charge toxique. Pour protéger ses tissus contre ces déchets acides, l’intelligence de l’organisme humain les emmagasine dans les organes et le gras corporel… mais il y a une limite au-delà de laquelle le corps ne peut plus compenser et peu à peu les dommages se font ressentir.

Ok Elisabeth, mais quels sont ces effets néfastes ?

Tout d’abord, les produits parfumés libèrent des composés organiques volatils (COV) qui sont des molécules perturbatrices du système endocrinien. Ces molécules s’immiscent dans l’organisme et miment, bloquent ou modifient l’action d’une hormone, perturbant ainsi le fonctionnement normal d’un organisme. Sachant que le système hormonal est le système maître qui règlent TOUTES les fonctions de l’organisme, ces molécules sont susceptibles d’avoir des effets indésirables sur la santé en altérant des fonctions telles que :

  • la croissance;
  • le développement;
  • le comportement et l’humeur;
  • la production;
  • l’utilisation et le stockage de l’énergie;
  • le sommeil;
  • l’hémodynamique;
  • la circulation sanguine;
  • les fonctions sexuelle et reproductrice.

Évidemment, les produits parfumés peuvent également empirer les symptômes de gens souffrant d’asthme, d’emphysème, d’allergies et de bronchites.

Selon santé Canada, selon le type de substance chimique, les effets à long terme sur la santé peuvent comprendre :

  • un affaiblissement du système immunitaire (dont les maladies auto-immunes et les allergies) ;
  • des problèmes de fertilité et des anomalies congénitales ;
  • des effets sur le développement mental, cognitif ou physique de l’enfant. D’ailleurs, plusieurs études, dont une Publication du Réseau des femmes en environnement en collaboration avec le ministère de l’Éducation, des Loisirs et du Sport, et la Télé-université de l’Université du Québec à Montréal, mettent en lien l’hyperactivité de l’enfant et l’exposition aux perturbateurs endocriniens ;
  • des lésions organiques ;
  • le cancer.

Évidemment, ces maladies ont pour causes un ensemble de facteurs, mais sont accentuées par ce type de contamination environnementale (cofacteur).

J’ai souvent entendu une phrase du genre :

« Qu’est-ce tu veux qu’on fasse nous (lisez ici pauvre petit peuple sans pouvoir), c’est le gouvernement qui devrait obliger les industries polluantes à se conformer aux normes ».

EUHHH !!?? Et la reprise de pouvoir personnel ça commence aussi par cesser la victimITE… par ouvrir ses yeux, ses oreilles et sa bouche et faire des choix éclairés.

Je dirais aussi, dans ce cas, d’ouvrir ses narines pour constater que l’odeur d’une fleur, d’une résine d’arbre, d’herbes, d’épices ou d’une huile essentielle n’a rien à voir avec ces parfums chimiques qui dénaturent nos perceptions olfactives tout comme les additifs alimentaires altère nos papilles gustatives et modifient nos perceptions du goût.

Pardonne-moi le direct de mes derniers propos, mais même si je crois fermement qu’il serait juste d’interdire ces ingrédients contre-nature, je crois aussi que personne ne nous oblige à acheter ces produits néfastes… Sans compter que de plus en plus d’entreprises respectueuses ont a coeur d’offrir des produits de qualité.

Je te donne 2 trucs faciles pour déterminer si un produit d’hygiène ou d’entretien est sain :

1- Choisis une liste d’ingrédients brèves et composée d’ingrédients simples et connus. Aussi, assure-toi que s’il y a une odeur, ce soit celle d’une huille essentielle.

2- Les grandes compagnies mondiales de cosmétiques et de fragrance n’ont pas à coeur votre santé (POINT). Même si elles tentent de vous faire à croire que leur produit est : doux, ULTRA doux, pour peaux sensibles, certifié par les dermatologues, etc.

3- Certaines entreprises vous vendent des diffuseurs, toutous, capsules et autres en vous laissant mirroité qu’ils sont naturels… ne les croyez pas sur parole 😉

Alors continuerez-vous à encourager ces grandes multinationales polluantes ?

Hâte de vous lire 😉

Elisabeth💜