Votre corps vous parle, l’entendez-vous ?

C’est de plus en plus connu : vos émotions impactent votre santé.

C’est une bonne nouvelle ! Ça veut dire que vous avez le pouvoir de changer vos émotions pour ainsi améliorer votre santé !

Mais lorsque c’est pour vous, avez-vous tendance à ne pas trop y croire ? 

En général, je vais entendre des choses comme « Ben non, ce n’est pas le stress ! », « ben non franchement mon problème n’est pas émotionnel, c’est génétique ! » ou « c’est bactérien ça peut pas être émotionnel ! », « oui, mais c’est physique mon problème !».

C’est probablement dû au fait que la croyance populaire veut que quand c’est émotionnel, ça veut dire que c’est dans votre tête… la médecine va dire que c’est psychosomatique (troubles physiques occasionnés ou aggravés par des facteurs psychiques)... et en général, nous n’aimons pas tellement entendre ça.

Pourtant, le lien entre le corps (symptôme physique) et l’émotion est bien réel. Par exemple, si vous vous donnez un coup de marteau sur le doigt, c’est tout à fait physique mais vous ressentez bel et bien une émotion forte monter en vous. Ceci est bon dans les deux sens. Si vous éprouvez une émotion forte comme la colère, vous avez aussi des réactions physiques bien réelles (fréquence cardiaques augmentée, élévation de la pression sanguine, pupilles contractées, afflux sanguin aux muscles, systèmes digestif et reproducteur mis en veille, etc.)

Dans mes consultations, j’utilise l’outil merveilleux du décodage biologique de la « mal-à-dit ». La biologie ne ment pas.  Un grand principe est que la fonction crée l’organe. Donc, par exemple, l’estomac sert à digérer… mais elle digère aussi les pensées, les émotions, les situations… On le dit même « C’t’affaire-là, je ne la digère pas » « Ça me tape sur l’estomac » « c’est indigeste » « ça ne passe pas (en faisant le signe à la hauteur de votre estomac) ».

Je ne le répèterai jamais assez : le cerveau ne fait pas la différence entre le réel, l’imaginaire et le virtuel… Pour lui, si vous ne le digérez pas, c’est l’estomac qui a cette fonction de faire digérer et vous avez des troubles d’estomacs réels.

J’aime tellement le décodage biologique de la maladie, car ça nous permet de mettre le doigt sur la racine du problème beaucoup plus rapidement et ainsi, d’amorcer le processus de guérison beaucoup plus rapidement.

Voici une anecdote qui le prouve… Il y a un temps, j’ai fait une belle rencontre avec une femme qui avait une problématique de santé. Je lui ai suggéré « si tu veux connaître la cause émotionnelle de ta problématique tu viendras me voir. » Lorsque je lui ai dit, elle m’a fondu en larmes en disant : « Je ne peux pas croire que tu me dis exactement en vingt secondes ce que trois ans de psychanalyse m’ont révélé »… Voilà ce qu’est le décodage biologique de la maladie!

Ce n’est pas toujours aussi rapide, mais c’est un outil extraordinaire qui peut vous faire sauver un temps fou.

Personnellement, voilà près de 15 ans que je me suis ouvert au monde merveilleux du décodage biologique de la mal-à-dit et que je ne laisse rien au hasard… dès que mes enfants ou moi avons un mal quelconque, je mets vite le doigt sur le bobo et je peux vous assurer que la racine du problème est toujours émotionnelle.

Je vous repose la question : « Votre corps vous parle, l’écoutez-vous? »

Votre corps vous parle par des signaux de faim ou de satiété mais, il vous parle aussi par votre gorge qui serre lorsque vous ne vous exprimez pas, par des tremblements lorsque vous hésitez par la peur, par un haut le cœur quand une situation vous dégoûte, par une migraine lorsque vous manquez d’amour envers vous-même (migr-haine)… ou encore, par une joie lorsque vous vivez une situation alignée avec ce que vous êtes…

Bonne écoute de votre corps !

Pour prendre un rdv de consultation avec moi : https://elisabethducharme.com/prise-de-rdv

Pour plus de détails ou pour t’inscrire à mon accompagnement « Se libérer en toute conscience… pour devenir soi-même » : https://elisabethducharme.com/se-liberer-en-toute-conscience

Elisabeth😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.